mon univers.com

Les prénoms

Présentation Les saints bretons
Le prénom Tanguy Le prénom Brieuc
Le prénom Johanna Le prénom François
Origines des prénoms

Présentation

Vous trouverez sur cette page une description détaillée des prénoms Tanguy, Brieuc ainsi que quelques prénoms de ma famille
Les statistiques INSEE sont accessibles gratuitement sur le site www.meilleursprenoms.com

Le prénom Tanguy

Origine : Tangi, du vieux breton "tan", feu, ardent, et "ki" guerrier, chef ou chien. Tangi est l'orthographe bretonne et Tanguy l'orthographe française.
Tangi est attesté comme prénom depuis le dixième siècle. Il est également devenu un nom de famille et entre en composition dans de nombreux noms de lieux.

Variantes : Diminutif : Tangou.

Étymologie : Tanchi 859-865, Tanki 870, Tangi 1086, Tanghi 1050, Tangui 1092-1105

Fête : le 19 novembre (ou 27 novembre pour Tangi ?)

Histoire : Saint Tanguy et sa soeur Eode (ou Eodez, Héodez, sainte Haude) naissent vers 520 au château de Trémazan dans le Finistère (29); leur mère meurt alors qu'ils sont très jeunes; leur père (seigneur de Trémazan) se remarie. Tanguy part à la cour de Childebert 1er, tandis qu'Eode reste sous la coupe de la marâtre qui la contraint aux plus basses besognes. Vers 545, à son retour, égaré par les calomnies de la mauvaise femme, le jeune homme décapite sa soeur. Eode prend sa tête dans ses mains, la replace sur son tronc, pardonne à son frère, et meurt. Il se rend à Occismor (probablement Brest ou Saint-Pol-de-Léon) auprès de saint Pol-Aurélien; il expie sa faute par un jeûne de quarante jours dans la solitude, dans une forêt de la région de Landernau. Puis, renonçant à une carrière à la cour des Mérovingiens, il embrasse la vie monastique, au monastère de l'île de Batz, où il passe six ans. L'île Tanguy porte son nom. Saint-Pol lui confie la fondation de l'abbaye de Gerber, au Relecq (29) où il meurt en 594. Pour abriter une relique de Saint-Mathieu, il fait construire un monastère au cap de Fine-Terre, près de Conquet.

Personnage : Tangui est un prénom porté par plusieurs membres de la famille du Chastel, qui prétend descendre de saint Tangui, et possède longtemps le château de Trémazan et la tour de la Motte-Tanguy, à Brest, face au château. Tanneguy du Chastel, naît vers 1368 à Trémazan et serait aussi l'auteur d'un crime célèbre : en 1413, il devient prévôt de Paris; partisan du dauphin, futur Charles VII, il assassine peut-être le duc de Bourgogne Jean sans peur à Montereau en 1419.
Tanguy Malmanche naît en 1875. Il écrit plusieurs pièces de théâtres à caractères poétique en breton : Gurvan, ar Marc'hek estranjour (Gurvan, le chevalier étranger, 1922), Buhez Salaün lesanvet ar Foll (La vie de Salaûn qu'ils nommèrent le fou, 1926), Ar baganiz (les Païens, 1931). Il meurt en 1953. Il a rendu hommage à son prénom : "Je ne dis pas que, parce que je m'appelle Tanguy, j'ai composé des drames bretons; je dis seulement que je n'aurais peut-être pas eu le courage de les écrire si je m'étais appelé Célestin".

Tanguy sur internet :
Le site consacré à la sauvegarde du château de Trémazan, décrite la légende de Saint Tanguy et de sa soeur Haude : http://tremazan.lepla.com/Legende.html
La bande dessinée Tanguy et Laverdure : http://lesintegrales.dargaud-lombard.com/html/serietanguy.html
Le peintre Yves Tanguy : http://tanguyves.free.fr
La tour Tanguy à Brest : www.mairie-brest.fr/brest/la_tour_tanguy.htm

Statistiques INSEE :
12.781 français portent ce prénom (début 2001) 12.953 naissances au 20ième siècle.
255 ème place des prénoms masculins sur le siècle.
67 ème sur l'année 2000.

Source : toutes ces informations sont une compilation de différents livres dont:
"Prénoms en Bretagne", Gilles et Bleuzen du Pontavice, Editions Ouest-France (1999)
"Tous les prénoms bretons", Alain Stéphan, Editions Jean-Paul Gisserot (1996)
"Grand choix de prénoms bretons", Gwennole Le Menn, Coop Breizh (1990)

Le prénom Brieuc

Origine : Brieg, du vieux breton "bri", dignité, élévation, estime, considération et "mael", prince, seigneur, grand. Brieg est l'orthographe bretonne et Brieuc l'orthographe française.
Le même saint est parfois désigné par un nom à deux termes; ou par un nom abrégé, composé du premier terme avec un suffixe de dérivation; ou encore par une forme hypocoristique avec le préfixe To-/Te-. C'est ainsi que Brieg est la forme courte de Brivael (composé de Brieg et de Mael) dont la forme en To- est Tevrieg.

Variantes : Brieuc (forme française), Brioc (forme archaïque), Briec, Brivael, Brivel. Dérivés féminins: Briega, Briegez, Briegenn, Brivaela, Brivela. Diminutifs : Briegig, Briegou.

Étymologie : Briog (bri-ok) (en vieux breton latinisé Briocus) est la forme hypocoristique qui a donné Brieg en breton moderne (Brieuc est une forme intermédiaire entre Briog et Brieg, orthographiée à la française). Le nom entier était Brio-maglo-s (en vieux breton latinisé Briomaglus) qui a donné Briavael et Briavel en gallois (Saint-Briavel's Castle) et serait en breton moderne Brivael ou Brivel. La forme avec le préfixe to-, attesté en gallois -tyvriog, donne en breton moderne Tevriog et Tevrieg

Fête : le 1er mai

Histoire : Avant la naissance de saint Brieuc, en 417 au Pays de Galles, un ange apparaît à sa mère l'invitant à obtenir de son mari qu'il rompe avec le paganisme. Saint Germain d'Auxerre, qui le forme, lui confère le sacerdoce en 447. Il reçoit, d'un ange, l'ordre d'aller évangéliser les populations d'Armorique de l'autre coté de la mer. Il débarque à l'Aber-Wrac'h et fonde un monastère à l'embouchure du Jaudy, sur le site de l'actuel Tréguier, puis retourne dans son pays pour juguler une peste. Au retour en Armorique, le conte Riwal, son cousin, lui donne le domaine du Champs-du-Rouvre, à l'embouchure du Gouët, où il réunit les moines gallois (près de deux cents) qui l'ont accompagné. Un soir, alors que des loups l'entourent, et que ses moines s'enfuient, il lève la main et les loups se prosternent. La ville de Saint-Brieuc (chef-lieu des Côtes d'Armor) naît autour du monastère et deviendra évêché au Xième siècle. Il y meurt presque centenaire vers 502. On le vit alors monter au paradis sur une échelle en or. Et à l'emplacement de son tombeau, on a construit la cathédrale.
La vie de saint Brieuc pourrait être en fait postérieure d'environ un siècle. Sa vie semble être manipulée dans le cadre d'une rivalité entre Tréguier et Saint Brieuc, afin de démontrer que saint Brieuc, antérieur à saint Tudwal est le véritable fondateur de Tréguier; son biographe joue probablement d'une confusion entre saint Germain de Paris (vers 496-576) et saint Germain d'Auxerre (vers 378-vers448), et la peste pour laquelle il retourne au pays de Galles doit être celle de 547-550.
Brieuc, disciple de saint Iltud est l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne. Brieuc est honoré en Galles : Llanfryog, Llandyfriog et Brioc; en Cornwall : plusieurs St-Breock.
Brieuc avait une réputation de générosité qui l'a fait choisir comme patron par les fabricants de bourses.
Saint Brieuc a aussi donné son nom à Briec (29), Saint-Brieuc-des-Iffs (35) et Saint-Brieuc-de-Mauron (56).

Brieuc sur internet :
Saint Brieuc : Le site du diocèse de Saint-Brieuc fait une bonne présentation de Saint-Brieuc
La ville de Saint-Brieuc : www.mairie-saint-brieuc.fr
La baie de Saint-Brieuc : www.baiedesaintbrieuc.com


Statistiques :
1.210 français portent ce prénom (début 2001)
1.246 naissances au 20ième siècle.
779 ème place des prénoms masculins sur le siècle.
411 ème sur l'année 2000.

Les saints bretons

La plupart des saints bretons ont vécu au cinquième ou sixième siècle, c'est-à-dire à l'époque de l'émigration des Celtes de Grandes-Bretagne en Armorique. Sous différentes pressions, des Gallois et des Corniques (habitants du pays de Galles et de la Cornouaille britannique ou Cornwall), ont traversé la mer et sont venus en Bretagne. C'est la raison pour laquelle nombre de saints sont nés en Galles, en Cornwall et, plus rarement, en Irlande, et qu'ils sont honorés des deux côtés de la Manche. Ils appartiennent à l'ensemble des nations celtiques (Irlande, Ecosse, Ile de Man, Galles, Cornwall et Bretagne).

Liens :
Livre : Légendes des saint-bretons

Le prénom Johanna

Statistiques :
21.051 françaises portent ce prénom (début 2001)
21.460 naissances au 20ième siècle.
262ème place des prénoms féminins sur le siècle.
119ème sur l'année 2000.

Le prénom François

Statistiques :
281.450 français portent ce prénom (début 2001)
473.140 naissances au 20ième siècle.
17ème place des prénoms masculins sur le siècle.
85ème sur l'année 2000.

Origines des prénoms


Michel Qui est comme Dieu (hébreu) 29 septembre
JacquelineForme féminine de Jacques: supplanter, protéger (hébreu)8 février
EdmondeFéminin d'Edmond: riche protecteur (germanique)20 novembre
JohannaForme de Jeanne (forme féminine de Jean): Dieu fait grâce (hébreu)4 février,30 mai
FrançoisHomme libre (latin)4 octobre, 24 janvier
DanielDieu est mon juge (hébreu)11 décembre
AnnickForme d'Anne: grâce (hébreu)26 juillet
MathildePuissance, combat (germanique)14 mars
GwenaelVariante de Gwennaël: blanc, heureux, généreux (breton)3 novembre
StéphanieFéminin de Stéphane: couronné (grec)26 décembre
NolannOrigine celtique